Tous les articles par lilianemarchand

Vélo et grèves

Pour prolonger l’article de Nicolas sur la solution vélo pour les jours de grève, voici deux articles sur le thème.

Bien sûr on y parle des parisiens mais ça donne un vrai espoir pour la transition écologique.

linfodurable.fr/social/les-greves-vous-ont-elles-donne-davantage-le-gout-de-vous-deplacer-velo-15729?utm_source=actus_lilo

Et un autre :

https://www.franceinter.fr/societe/retraites-la-greve-va-t-elle-encourager-l-utilisation-des-velos-sur-le-long-terme

 

Le vélo dans les régions N°1

Bonne année 2020 à tous les vélos et toutes les bicyclettes  !!

Les belles vélorutions de nos amis Bretons !

Spoiler alert pour les yeux sensibles : des véhicules motorisés et polluants se sont glissés dans les images.

En avant Guingamp !

Et à Concarneau aussi on est beau à vélo !

Des nantais/es très motivés/ées de jour comme de nuit :

 

DOUBLE SENS CYCLABLE EN ZONE 30 (suite et fin !!)

Panneau de zone 30

Ami(e)s cyclistes urbain(e)s circulant en zone 30 voici le fin mot de l’histoire :

Article R110-2

avec le paragraphe nous concernant :

-zone 30 : section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30 km/ h. Toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes et les conducteurs d’engins de déplacement personnel motorisés, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l’ensemble de la zone est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable.

Sur Limoges :

l’autorité investie du pouvoir de police = municipalité

J’ai interrogé la ville de Limoges concernant les restrictions des DSC dans les zones 30 et voici la réponse :

Continuer la lecture de DOUBLE SENS CYCLABLE EN ZONE 30 (suite et fin !!)

RetEx de la REM(orque)

Après le panier vinrent les sacoches…
Et maintenant grâce à Véli vélo je passe à la vitesse supérieure avec ….. la REMORQUE !
L’association met gentiment à disposition de ses membres une remorque que j’ai essayée la semaine dernière.
Un peu d’appréhension pour fixer l’attache sur le vélo mais Jérôme m’a très gentiment aidée à notre nouvel atelier de la rue Léon Blum.
Et me voilà partie !!
Avec un vélo à assistance électrique on ne sent pas le poids de la remorque (et de son chargement) et le tout reste maniable et stable (la remorque a deux roues). La batterie se décharge plus vite, avec une petite charge de cinq kilogrammes il manquait 6 km en assistance maximale pour revenir de mes courses !!
Donc conseil numéro un tester l’équipage avant de faire de longues courses.
Une fois ce paramètre intégré tout va bien ! Ce n’est que pieds à terre, donc sans l’assistance que je sens le poids et l’encombrement de la remorque.
Conseil numéro deux : pas de folie dans les descentes et par jour de vent !
Une interrogation de ma part : le vélo avec remorque ne pourrait circuler sur pistes et bandes cyclables, selon le code de la route ? (article R-431-9) Quelle ironie ! Et en cas d’accident que fait l’assurance ?
Pour bien rester visible ajoutons un fanion de couleur vive.
C’est une remorque prévue pour transporter des enfants mais les miens étant trop lourds je n’ai pas pu avoir de retour concernant le confort. Mon expérience personnelle concernant le chariotage de marmaille me permet de dire que TOUT est plus confortable que le porte-bagage ! Et les enfants sont à l’abri de la pluie du vent du soleil.
Prochaine étape : bouteille de gaz et sacs de blé !!