Le vélo au cœur du débat sur les municipales

La soirée ciné-débat sur le vélo dans l’agglomération de Limoges, qui a eu lieu jeudi 13 février à la Faculté de Sciences et Techniques, a été un franc succès. Une dizaine de listes de l’agglomération de Limoges ont répondu présent à notre invitation. Après la projection du très beau documentaire hollandais « Why we cycle » et […]

Municipales : 2020 sera-t-elle l'année du vélo ?
Atelier d’auto-réparation, le samedi !

L'atelier d'auto-réparation vélo fonctionne à plein depuis un an. Il est ouvert aux adhérents les samedis de 15h à 18h, au 6 avenue Léon Blum (Cité du Sablard)

L’atelier est en route depuis le début de l’année avec une ouverture programmée tous les samedi de 15h à 18h et éventuellement les mercredi après-midi. Pour rappel, il se situe au 6 avenue Léon Blum.

previous arrow
next arrow
Slider

Bilan de la fête du vélo

En attendant la fête du quartier de l’Aurence où véli-vélo tiendra un stand place du talweg ce samedi 12 juin de 14H à 18H, vous pouvez consulter le bilan de la fête nationale du vélo :

Cette fête du vélo 2010, s’est déroulée sous un climat estival, nous avons franchi la barre des 210 adhérents/sympathisants, avec 10 nouvelles recrues !

Il faut dire que notre stand était particulièrement bien soigné grâce à l’aide de notre graphiste préféré (Laurent se reconnaitra).

L’animation de la rue Haute-Vienne nous a aussi été favorable grâce à l’action d’Artisans du monde et de la librairie occitane, à l’initiative de ce rendez-vous (merci également à Jérôme). Les plats vendus sur les stands voisins étaient très bons.

Nous avons eu l’occasion de discuter avec un ensemble très représentatif de la population limougeaude en passant des étudiants, aux personnes retraités, et des touristes aux familles venant de villes cyclables (Mulhouse, Poitiers,…).

Rosa est particulièrement contente de cette journée puisse qu’elle est repartie du stand avec des pneus de vélo gonflés et des freins à nouveau réglés. Son seul regret, ne pas pouvoir être rassurée lorsqu’elle monte sur son vélo, de peur de se faire renverser…

La batterie du vélo électrique de Muriel a tenu le choc de cette journée de tests réalisés malgré la succession des montées de l’avenue Gambetta.

Des demandes nombreuses

Au cours de nos différents échanges avec les passants, nous avons souvent entendu le même discours : « Y a rien, vos sortes de pistes sont effacées.  Il faudrait réellement aménager l’espace urbain pour assurer la sécurité des cyclistes. Il faudrait revoir les sens et vitesse de circulation. »

« On ferait bien du vélo, mais c’est trop dangereux ».

« On se fait insulter parce qu’on roule (à faible allure) sur le trottoir, bien  qu’il y ait des tracés de la ville sur le trottoir ».

Une compagne de publicité et d’éducation au partage de la route est nécessaire afin que tous les usagés de la route se respectent.

D’autres ont essayé le système de vélo en libre service dans d’autres villes et trouvent cela très pratique (Vélib’, veloV…)

Des demandes répétées sur le stationnement des vélos

  • Devant les cinémas du Lido, des Ecrans centre-ville,
  • Un ou deux arceaux doivent pousser devant toutes les écoles, les crèches, les établissements publics (DREAL, ….)
  • Places Denis Dussoubs, Wilson, Marceau, Jourdan, des Carmes
  • Devant la gare,
  • En haut du centre St Martial, avenue Garibaldi,

Discussion avec Aline Biardeaud

C’est la première fois depuis 3 ans qu’un élu de la ville vient sur notre stand.  Madame Biardeaud, nous a assuré qu’elle ferait de son mieux( ?) si nous lui rapportons 40 courriers nominatifs de personnes se sentant en insécurité en vélo. Après un échange d’un bon quart d’heure, nous avons vraiment l’impression que la ville de Limoges refuse de voir les utilisateurs quotidiens du vélo en ville.

La ville de limoges refuse également  de réaliser des aménagements lourds pour les cyclistes, on s’en doute un peu puisse qu’elle refuse déjà d’instaurer des aménagements peu couteux, qui faciliterait pourtant notre quotidien sans pour autant perturber le trafic des voitures. Voici quelques exemples

  • Une généralisation des sas à vélos aux feux tricolores
  • La rue Jean Jaurès en contre-sens cyclable du côté de la Fnac
  • La mise en place des contre-sens cyclable avant le 1er juillet

Astuces et découvertes

Des idées à prendre pour avoir un éclairage préservé des intempéries, du froid ou du vol

Quand certaines voitures de 1200kg déplacent une personne de 70kg,  des vélos (moins de 20kg) eux assurent le transport de une à deux personnes.

Fêtes du vélo en juin 2010

Pour la 3éme année, nous organisons la fête du vélo à Limoges, nouveauté de cette année, pour que tout le monde puisse découvrir l’association, et bénéficier de conseils, d’assistance technique, d’informations sur les aménagements dans l’agglomération, il y aura 2 journées à Limoges :

Le Samedi 5 juin 2010 de 9H à 18H rue Haute-vienne en partenariat avec Artisans du monde Voir l’Affiche

  • 2 manifestations auront lieu à vélos dans les rues de Limoges . Départ rue Haute-vienne à 10H30 et à 15H

Le Samedi 12 juin 2010 de 14H à 18H place du Talweg (parc de l’Aurence)

Au programme pour ces 2 jours :

  • essai de vélos électriques
  • promenade en remorque à vélo pour les enfants
  • stand d’information sur l’association et les possibilités de pratique du vélo à Limoges
  • Atelier de réglage des vélos

Tous ceux qui souhaitent  venir nous aider, peuvent s’inscrire ici : lien d’inscription

Le 5 juin nous nous sommes associés à Artisans du monde (Voir l’Affiche)

Le 12 juin nous participons à la fête de quartier du val de l’Aurence

Rando Vélo organisée par le BDE de l’ENSIL Jeudi 6 Mai 14h

Nous relayons une initiative du bureau des élèves de l’ENSIL qui organise une rando vélo ouverte à tous. Le but de cette manifestation est de faire découvrir les itinéraires qui permettent de relier les différents sites universitaires entre eux. Parmi ces itinéraires certains sont réputés cyclables mais mal aménagés ou complétement effacés. Ce sera donc l’occasion de faire un état des lieux ainsi que des propositions pour les aménagements futurs.

La boucle fait 20 km avec une étape dans chaque Campus , vous pouvez donc rejoindre la rando en cours de route:

Départ 14h de l’ENSIL

14h45 RU du Campus de la Borie

15h15 RU du Campus Vanteaux

15h45 fac de Droit  / Mairie

Arrivée à l’ENSIL prévue vers 16h30

Echange de pratiques avec la direction de l’aménagement de Limoges métropole

La direction Aménagement-Déplacements de Limoges Métropole nous avait contacté pour discuter de nouveaux itinéraires à étudier en priorité par leurs services de l’aménagement, nous, nous espérions pouvoir mettre le doigt sur quelques points à améliorer sur les aménagements existants.

Finalement, nous avons trouvé un parcours d’entente alliant la découverte de nouveaux itinéraires devant interconnecter l’existant et des pauses sur les parcours ont permis à Véli-vélo de faire des suggestions d’amélioration pour ce qui existe déjà.

Descriptif du parcours effectué le lundi 22 mars 2010 :

Il s’agissait de partir de la mairie pour aller en direction d’Ester, en passant par la gare, et de revenir à la mairie en passant par le Zénith, le boulevard du Vigenal, et l’avenue Albert Thomas

Nous nous étions donné rendez-vous à 9H à la mairie, nous avons remis une liste de propositions sur les-contre sens cyclable, aménagements de sas à vélo, et diverses propositions recensées lors de l’AG 2010. Nous rappelons tout de même qu’un grand nombre de ces propositions avaient été transmises à la mairie en 2008.

Après une bonne demi-heure de discussion,  nous sommes partis par le boulevard de la cité.

La première proposition d’itinéraire : créer un contre-sens cyclable rue Charles Gide avec en bout de rue, un bouton poussoir pour pouvoir traverser l’avenue des bénédictins. (La décision n’est pas encore prise sur l’équipement spécifique ,feux vélos, bouton poussoir, nous pensons qu’il serait judicieux que cet équipement servent aux cyclistes et piétons. Une étude de synchronisation des feux sur l’avenue est sûrement nécessaire).

L’intérêt  de ce contre-sens,  proposé par  Mme ROUHAUD, est de pouvoir relier rapidement la gare, en évitant un trafic important en utilisant d’autres trajets.

Pour avoir tester cette portion dans l’autre sens, j’ai été également confronté à un sens interdit sur la partie haute de la rue des pénitents blancs pour rejoindre le boulevard de la cité, un contre sens cyclable d’une 50éne de mètre est là aussi nécessaire.

Continuons  notre parcours qui longe ensuite le parking Vinci pour arriver sur l’avenue Locarno.

Le but étant d’arriver vers Ester en évitant au maximum la rue Aristide Briand.

2éme proposition d’itinéraire : emprunter le tourniquet du passage du puy Imbert, à la suite de la rue Montplaisir :

Après avoir utilisé ce chemin plutôt rigolo & pratique, la largeur du tourniquet est de 2m de large, il suffit d’emprunter le tunnel de la rue du pont St André dont le feu est équipé d’un bouton poussoir cycliste

Le parcours poursuit par la rue du quai militaire, c’est une rue peu pentue, exempte de circulation.

Si l’on souhaite relier les zones scolaires Bastier/Monnet, nous sommes pour l’instant confronté à une interdiction de circuler plus en avant sur la rue  du quai militaire par :

– un  terrain de la SNCF

-une parcelle en friche sur laquelle, il suffirait d’acheter 600m x 2m de foncier pour arriver en toute sécurité et sans dénivelé aux lycées ;

En attendant, nous devons gravir la rue du docteur Raymond Marchand

et arriver sur une partie plus large de la rue Aristide Briand. Il faudrait prévoir une bande cyclable au minimum sur cette dernière portion de l’avenue :

Arrivés à Ester, le parc vélo de l’ENSIL n’est pas signalé, et peu adapté au rangement des vélos mais il a le mérite d’exister et d’offrir un vrai abri contre la pluie

Parcours et suggestions sur la zone Ester-Zénith-Ester

Sens Ester-zénith : Les début et  fin sont problématiques malgré des aménagements récents :

1-   Au début :  Il faudrait peut être réaliser un couloir spécifique aux cyclistes, coloriée de 1m de large à cheval sur les deux voies de circulation pour que les automobilistes ne soient pas surpris de rencontrer des vélos devant leur capot de voiture à 7H45 ou à 18H au cours d’une belle nuit noire d’hiver ! Une signalisation par panneaux devrait être complémentaire à ce marquage au sol :

2-    La dernière portion de bande cyclable est relativement dangereuse pour les cyclistes, certes elle fait 1m de large en comptant l’extérieur du pointillé, mais la zone « réservée aux véhicules elle fait 3m au grand maximum, il faudrait donc que tous les véhicules collent leurs roues gauches contre le trottoir pour respecter la distance de 1m de sécurité lors d’un dépassement de cycliste. Il faudrait peut-être rajouter un panneau de ce type :

Dans le sens Zénith-Ester :

3-  Il faudrait un accès plus simple au trottoir cyclable dans le rond-point du carrefour de l’Europe, le revêtement en sable est peu commode pour des vélos de route (il faut aussi penser aux cyclistes sportifs Limougeauds qui veulent rouler en dehors de Limoges).

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

4-    Nous avons mis en évidence qu’il faudrait réintégrer la route plus tôt, en conseillant au cycliste de commander le feux piéton face au parking des bois de la bastide pour stopper les voitures et  permettre au cycliste de franchir la bretelle d’accélération avant que les voitures ne l’aient rattrapé (une voiture roulant à 50 km/h met 12s pour aller du feux à la voie d’accélération)

Le panneau indiquant un raccourci par temps sec pour les vététistes n’est peut-être pas placé judicieusement, il en faudrait un deuxième de l’autre côte de ce chemin pour les cyclistes circulant dans l’autre sens et également un de l’autre côté de la route si l’on veut réellement faire circuler la plupart des cyclistes par ce chemin. Avantage de ce panneau, il nous indique l’endroit où nous amène le parcours.

Nous allons maintenant retourner à la mairie en passant par le boulevard du Vigenal et l’avenue Albert Thomas.

L’aménagement autour du zénith mérite d’être améliorer et surtout interconnecté aux autres aménagements, nous avons circulé jusqu’au boulevard du Vigenal sur des routes sans un seul élément permettant au cycliste de se sentir un minimum en sécurité.

Parcours et suggestion sur l’entrée sur le boulevard du Vigenal :

La photo parle d’elle-même, comment croire que l’on ait pris soin des cyclistes quand ils sont obligés d’éviter une bouche d’égout, de faire sauter ensuite leur vélo sur le trottoir et enfin d’éviter les barrières de protection, le tout en moins de 3m ?

La suite de l’aménagement est prévue sur le trottoir ou une largeur de 2M50 est prévue au début mais elle est  inférieur aux 2,5m vers le carrefour avec  l’avenue de Louyat


La suite de l’itinéraire ne posa pas trop de problème, certaines bordures de trottoir sont adaptées au passage des cyclistes d’autres ne le sont encore pas.

Nous avons fait un crochet par le campus de la Borie, sur ce site il existe des « parkings longue durée » à vélos, mais d’une efficacité toute relative, ceux-ci ne sont pas abrités et les vélos sont exposés à n’importe quel type de dégradation voir la roue avant voilée ci-dessous.

Sur l’avenue Albert Thomas, le revêtement avait été complètement refait il semblerait que le tracé des marquages à la peinture soient refait à l’identique.

On nous a informé que Limoges Métropole envisageait des travaux de réaménagement de l’avenue A Thomas et que nos suggestions pourront être proposées au cours de l’étude. Nous espérons que  nos propositions de mars 2009 seront prises en compte.

Notre sentiment de cette rencontre :

La direction de l’aménagement est de bonne volonté, la preuve par leur venue sur le terrain avec un vélo. Toutefois, nous restons vigilants sur les suites à donner et nous espérons vraiment que les pouvoirs politiques de l’agglomération tiendront compte de nos remarques et qu’ils auront au moins l’honnêteté de nous expliquer les raisons qui les poussent à ne pas suivre toutes ces préconisations.

Le mot du président 2010

Depuis 2 ans, nous mettons tout en œuvre pour faire revivre l’association Véli-Vélo, relancée à l’initiative de Marie. Son pari est réussi, et Marie reste à nos côtés dans le rôle essentiel qu’est celui de secrétaire.

Pour le côté positif du bilan, nous pouvons compter quelques actions intéressantes : un dialogue avec la municipalité est entamé, nous organisons chaque année la fête du vélo, nous avons porté notre message de promotion du vélo dans les médias…

Et le plus important, nous avons interpellé et gagné la confiance de plus de 200 cyclistes circulant plus ou moins régulièrement dans les rues de Limoges !

Cela reste cependant peu satisfaisant. Notre ambition est que des choix courageux soient faits en faveur d’un partage harmonieux de l’espace urbain.

Il serait par exemple intéressant que les propositions du schéma directeur se concrétisent, plus particulièrement les tracés des voies vertes et véloroutes qui répondraient aux attentes d’un nombre considérable de nos adhérents, habitants des communes de l’agglomération limougeaude.

Notre ville n’en serait que plus agréable à vivre !

Il faut également que les habitudes évoluent : une amélioration des conditions de circulation des transports en commun améliorerait également indirectement nos conditions de circulation…

Enfin, le pouvoir économique du vélo est bien trop sous-estimé, pourquoi ne pas associer Limoges et les déplacements en vélo pour valoriser son patrimoine ? Notre ville se trouve par exemple sur la route de Saint–Jacques de Compostelle !

Nous savons que notre course vers une ville cyclable est longue et difficile. Espérons que les vertus du vélo seront acceptées, reconnues et plébiscités par la majorité de la population et que l’on arrêtera de nous mettre des bâtons dans les roues en opposant de faux prétextes comme le dénivelé ou le climat !

Je vous invite également à lire le compte rendu de l’Assemblée Générale 2010.

Thierry Bennegen, président de l’association Véli-vélo

Promouvoir le vélo au quotidien dans l'agglomération de Limoges

Share via
Copy link
Powered by Social Snap