Archives de catégorie : Propositions

Oser l’urbanisme tactique face à la crise du Coronavirus

Qui eût cru que la petite reine s’avèrerait être une des meilleures armes pour retrouver de la mobilité dans une société paralysée par un nouveau virus?

Un mètre, c’est la distance que le code de la route impose pour dépasser un vélo en ville. C’est également la distance que conservent naturellement les cyclistes entre eux et leur environnement pour ne pas risquer la collision. Un mètre, c’est la distance qu’il est quasiment impossible de respecter pour les usagers des transports en commun aux heures de pointes. C’est également la distance qu’il est impossible de respecter pour des piétons sur des trottoirs de moins d’un mètre de large, qui ne sont malheureusement pas des exceptions dans notre agglomération…

Continuer la lecture de Oser l’urbanisme tactique face à la crise du Coronavirus

Un petit coup de pompe et ça repart !

Bien souvent de nombreux vélos ne roulent pas à cause de petits problèmes tels qu’une chambre à air percée ou des freins mal réglés. Mais parfois, il suffit juste de regonfler les chambres à air ! Combien de fois à l’atelier participatif des personnes ont mis un coup de pompe et leur vélo est repartit sur la route comme neuf ?

La pompe à vélo est un outil très utile pour les cyclistes. Mais elle l’est tout autant pour celles et ceux qui souhaitent sortir leur vélo du garage/balcon et pour celles et ceux qui n’ont pas les moyens de s’en acheter une.  Bref, la pompe c’est super !

Sur un parking d’un des innombrables supermarchés de Limoges vous pouvez croiser ceci :

Et oui, vous croyez bien voir : tout à gauche se trouve une pompe à vélo en libre service ! C’est une première à Limoges !

Mais.. Il y a trois petits problèmes : 1/ la pompe est collée au mur, il est donc difficile de pomper car nos bras rencontrent la paroi transparente de l’abri à vélo. 2/ la pompe fonctionne mal : il y a une perte d’air à un endroit et il est presque impossible de regonfler sa chambre à air… 3/ L’espace entre les arceaux est trop faible pour ne pas se prendre le vélo de derrière lorsque l’on se garde…

Et le plus gros problème : ce parking, récemment construit (moins d’un an) ne prend pas en compte les évolutions futures de la mobilité. Vous voyez 4 arceaux, donc un potentiel de 8 vélos contre plus d’une centaine de places de voiture ! Or, à la vue des catastrophes écologiques et économiques qui arrivent, il y a fort à parier que la pratique du vélo va augmenter. Certes, à Limoges le vélo n’est pas la petit renne de la route … Mais… n’est-ce pas pour bientôt ?

Pour conclure, cet aménagement n’a probablement pas été réalisé par des cyclistes et n’est pas parfait… Mais de mon point de vue l’initiative reste toutefois très bien car elle facilite la pratique du vélo. Il serait intéressant par la suite de consulter des utilisateur.trice.s avant de faire des aménagements : des personnes venant sur le lieu donné, ou une association telle que Véli-Vélo…?

D’autres collectivités, entreprises, magasins vont-ils se mettre à faire de la place au vélo (parking, pompe à vélo…) ? A voir par la suite… !

Proposez et signalez avec Tell My City

Si vous constatez une anomalie sur la route ou ailleurs, ou que vous voulez proposer un aménagement, vous pouvez utiliser TellMyCity ! Et oui, les élus et services ne sont pas les seul.e.s à savoir ce qu’il faudrait faire pour les citoyen.ne.s. Il est possible de proposer, de signaler et même de féliciter si vous y tenez vraiment. Même si notre ville est lente en terme d’aménagement favorable au vélo…

Cette plateforme réceptionne votre demande et des agents de la ville  la transmet aux services concernés (agglo, ville…).

Comment faire ?

Si vous avez un smartphone, vous pouvez télécharger l’application https://play.google.com/store/apps/details?id=com.spallian.dev&hl=en_US. Une géolocalisation, une photo et quelques commentaires, et HOP, c’est parti !

C’est aussi possible de faire la demande sur un ordinateur. Pour cela allez sur le site : https://go.tellmycity.com/#/home. Vous pouvez vous créer un compte et suivre les étapes (localisation, photo, description)

Notre association dispose d’un compte pour les adhérent.e.s si jamais vous ne voulez pas vous créer un compte personnel. Envoyez nous un mail avec pour objet « Tell My city », nous assurerons la saisie.